Bien avant que nous ne développions la compréhension scientifique actuelle que nous avons du corps humain avec la physique et la chimie, la plupart des médecines traditionnelles considéraient l'être humain en tant qu'ensemble vibratoire.

Les plus connues de ces médecines traditionnelles sont la médecine traditionnelle chinoise avec "les méridiens" et la médecine traditionnelle indienne avec "les nadis" (comparables aux méridiens chinois).
Bien que millénaires, la médecine occidentale a mis du temps à les considérer comme des approches valables, à connaître, à étudier et à comprendre.

Médecine traditionnelle chinoise

La médecine chinoise existe depuis des temps immémoriaux, on dit qu'elle fut élaborée il y plus de 5000 ans. Elle repose sur la délimitation avec une très grande précision les trajets des méridiens, canaux dans lesquels circule l'énergie dans le corps humain, ainsi que la localisation des points d'acupuncture.

crbst meridien

Avec certains appareils on peut aujourd'hui percevoir et confirmer cette cartographie énergétique du corps.
Les Anciens savaient que le corps n'est pas que matière, et que l'Énergie est le grand principe de la Vie.

La présence d'une source de chaleur (moxibustion) sur un point d'acupuncture situé dans le dos le long du méridien de la vessie stimule ce méridien. Son trajet le long des jambes peut alors être photographié à l'aide d'une caméra infrarouge sensible aux différences de températures de la peau.

Médecine traditionnelle indienne

En parallèle à la médecine traditionnelle chinoise nous avons la médecine traditionnelle indienne qui, elle aussi, bien avant le développement de notre compréhension de la matière et des forces qui l'animent, considère l'être humain en tant qu'ensemble énergétique et le corps humain comme permettant la circulation des flux énergétiques.

chakrasystem

Les "chakras" sont des centres énergétiques, des "points de rencontres" par lesquelles l'énergie vitale circule et rencontre le plan physique. Ainsi à chaque chakra correspond une contrepartie physique. 
Par exemple des problèmes de circulation de l'énergie vitale au niveau du chakra racine entraîne entre autres des problèmes de jambes (chutes fréquentes), des maux de genoux.
Quand l'énergie vitale circule fluidement de manière équilibrée dans le corps, l'individu est en bonne santé. Il connaît le bien-être aussi bien physique, que mental et social : il n'y a aucun conflit en lui et sait gérer ses différents besoins.

Plus le désir de croissance personnelle et spirituelle est grand, plus l'enracinement doit être profond, pour se faire il est important que le désir d'évolution s'inscrive aussi dans un contexte de résolution de problèmes concrets personnels, individuels ou collectifs. Ce qui permettra de garder les pieds sur Terre.

L'Inde, la Chine et le Tibet ont développé depuis des millénaires une conception et une vision de l'être humain, qui, au-delà de leurs différences, plutôt terminologiques, comportent de nombreux points de convergence que l'on retrouve dans leurs trois systèmes médicaux et énergétiques. Dans tous les cas, l'aspect physiologique et l'aspect psychique de l'être humain peuvent créer une pathologie qui, selon les cas sera traitée plutôt à partir de l'aspect émotif ou plutôt à partir de l'aspect physique.

Source : Chantal Attia -  http://www.bioenergetique.com/crbst_7.html

 

Nos autres articles


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.

Restons connectés