Comment pratiquer le lâcher prise ?

Nous avons toutes et tous certaines choses auxquelles nous nous accrochons : amour non partagé, besoin d’attention et tendresse, colère, désir de vengeance, espoir fugace, et bien d’autres encore…
 Certains d'entre nous s'accrochent à ces choses parce qu'elles sont confortables et familières, tandis que d'autres ne peuvent simplement pas réaliser qu'ils s'accrochent à certaines pensées, croyances et comportements programmés voire obsolètes.

Quelles que soient ces raisons sous-jacentes, la vérité est que nous ne faisons du mal qu’ à nous-mêmes et que, dans bien des cas, nous nous empêchons d'accomplir des choses plus grandes et meilleures. Le lâcher prise est l'une des capacités les plus salvatrices et les plus aimantes que vous puissiez faire pour vous-même et qui va vous permettre de réaliser deux actions inhérentes au lâcher prise et primordiales :

  • Vous libérer des personnes et des circonstances toxiques.
  • Limiter ainsi vos sentiments et vos pensées parasites et négatifs.

Petit rappel important, rappelez-vous que le lâcher prise est très différent du renoncement. A l’inverse d’un signe de faiblesse, le lâcher prise est une puissante démonstration de force. S'il y a certaines choses auxquelles vous vous êtes accrochés, nous allons examiner le pouvoir de guérison du lâcher prise et les mesures que vous pouvez prendre pour aller de l'avant et vers le haut.

lâcher prise-vivre-ressenti-Amour-se libérer-dire non-voyager
Voici 4 façons de s'entraîner à faire la lâcher prise.

1. Pardonnez aux autres

Alors que nous prêchons la règle d'or et souhaitons que chacun traite l’autre comme il veut être traité, il y aura des moments où les gens vous contrarieront.
Quand quelqu'un vous blesse, cela déclenche certains sentiments : colère, tristesse et, dans certains cas, chagrin d'amour, désespoir.
Bien que nous ne puissions pas contrôler ces sentiments, les problèmes surviennent lorsque nous sommes incapables de nous défaire de nos émotions négatives et de notre ressentiment.

Peut-être, comme nous tous, avez-vous l'impression que le ressentiment alimente votre désir de vengeance ou vous rend plus fort et mieux équipé pour anticiper ou gérer des situations semblables, mais s'accrocher au ressentiment, c'est laisser une personne que vous méprisez vivre sans loyer dans votre tête, et parasiter votre mental puis votre esprit.

Le ressentiment fait référence au processus mental qui consiste à rejouer de façon incessante un sentiment, et les événements qui y mènent, qui nous poussent ou nous mettre en colère.
Nous ne rejouons pas une litanie de faits dans le ressentiment ; nous les revivons et les revivons d'une manière qui nous affecte émotionnellement, physiologiquement et spirituellement d’une manière très destructive et qui le sera de plus en plus.

On ne peut pas passer d'une situation donnée à une autre sans abandonner sa rancœur et son égo, son ressentiment.
Il est évident, que vous ne voudrez peut-être pas être ami avec quelqu'un qui vous a blessé, mais vous pouvez changer votre état d'esprit pour que ses actions ne vous affectent plus de façon négative.

acceptation-vivre heureux

2. L'acceptation est la réponse

Il est naturel d'être en colère quand quelque chose ne va pas dans notre sens : une relation ne fonctionne pas, un échec, un projet avorté, un emploi désiré que vous n'obtenez pas, une promotion loupée ou donnée à quelqu'un d'autre...
Encore une fois, il est normal et naturel de ressentir de la colère, de la frustration ou de la tristesse dans ces moments-là, et c’est à cet instant précis que nous devons alors faire un effort conscient pour les surmonter.

Le plus souvent, nous avons de la difficulté à nous défaire de nos réactions négatives à une situation donnée, et cela est généralement dû à un manque d'acceptation. Nous n'obtenons pas le poste, alors nous nous attardons sur ce que nous voulions, sur la raison pour laquelle le résultat est mauvais et sur ce que nous pouvons faire pour le changer. Rappelez-vous que lorsque nous ne sommes pas satisfaits de notre situation, nous avons trois options : la laisser, la changer ou l'accepter. Dans bien des cas, comme la perte d'un être cher ou d'un emploi, nous sommes incapables de changer la situation ou de nous en sortir, ce qui nous laisse avec la troisième option : l'acceptation.

Il nous est impossible d’avancer tant que nous n'acceptons pas la situation, cela ne veut pas dire que nous devons aimer état, mais une partie du lâcher prise consiste à accepter les choses exactement comme elles sont et à avancer.
Selon le Bouddhisme, « Pratiquer l'acceptation vous prépare à vivre dans ce monde en mutation, où l'on ne sait jamais ce qui va se passer ensuite. Accepter, c'est comme se protéger avec son propre bouclier ».

Quand on accepte une situation telle qu'elle est, on cesse d'essayer de la changer, de la revivre, de la digérer inutilement en remontant le temps mentalement encore et encore.
La situation ou la circonstance perd son pouvoir, et c’est à ce moment précis que vous pouvez passer à autre chose et choisir la prochaine décision ou action positive. Cela aide à atténuer vos sentiments négatifs et votre réaction physique et émotionnelle. Vous n'êtes peut-être pas en mesure de contrôler ce qui s'est passé, mais vous pouvez contrôler la façon dont vous réagissez, n’oubliez jamais que, dans l’absolue, nous sommes responsable de ce qui nous arrive.
Si vous voulez changer votre point de vue, souvenez-vous de cette citation : « Nous ne pouvons pas changer les cartes qui nous sont distribuées, juste la façon dont nous jouons la main. »

 lâcher prise-prendre soin de soi

3. Décidez de ce qui est important

Une partie du lâcher-prise consiste à faire l'inventaire de vos relations, de vos comportements, de vos pensées et de vos croyances. Lorsque vous êtes honnête avec vous-même, vous pouvez évaluer les choses dans votre vie qui vous servent et celles qui vous retiennent. Pourquoi vous vous accrochez à des relations toxiques ? Pourquoi avez-vous des croyances négatives ou limitatives ? Pourquoi vous battez-vous pour garder le passé ?

Il n'y a pas de meilleur moment que le présent pour prendre la décision consciente de libérer ces influences négatives afin que vous puissiez profiter chaque jour des moments précieux de la vie. Lâcher prise, c'est aussi renoncer à résister et à lutter pour s'accrocher à des questions insignifiantes en échange de moments forts et sains qui viennent à notre rencontre en permettant et en acceptant des réalités immuables qui passent dans notre vie de tous les jours.

deuil-perte un etre cher-lâcher prise

4. Faire face à la perte

Jusqu'à présent, nous avons surtout parlé de lâcher prise des sentiments négatifs associés aux circonstances de la vie et aux actions des autres, mais qu'en est-il du lâcher prise après avoir perdu un être cher ? Ces situations ne sont jamais faciles, et vous avez le droit de pleurer la perte d'une personne importante pour vous, en fait, le sentiment que vos sentiments sont l'un des éléments les plus importants de la guérison. Alors, allez-y, pleurez, mettez-vous en colère et criez ! N'essayez pas d'ignorer ou d'étouffer vos émotions. N'hésitez pas non plus à demander de l'aide lorsque vous en avez besoin.

Cependant, même après une perte, il arrive un moment où il est nécessaire de lâcher prise. Cela ne signifie pas qu'il faille oublier la personne, et il n'y a pas de calendrier préétabli pour le moment où cette transition doit avoir lieu. Lâcher prise est simplement une étape nécessaire dans le processus de guérison. C'est un défi pour beaucoup de gens lorsqu'il s'agit de se défaire d'une perte. Cette incompréhension fait que les personnes restent coincées dans la douleur du chagrin, d’un deuil impossible.
Ce qui est mal compris ou flou pour beaucoup, est que le lâcher prise sur la perte d’un être cher signifie en fait de s'éloigner de la douleur pour que vous puissiez créer un lien nouveau et plus fort avec votre être cher.

Le chagrin causé par la perte d'un être cher se manifeste par une douleur physique et émotionnelle réelle. Vous avez droit à vos sentiments, mais comprenez qu'ils peuvent parfois être extrêmement accablants et inconfortables. Si vous pensez que cela vous aidera, utilisez les ressources disponibles, comme la thérapie et les groupes de soutien. Comme le lâcher prise, demander de l'aide n'est pas un signe de faiblesse, c'est plutôt une déclaration de force d'amour-propre, de l’humilité et une atténuation de l’égo.

décider de sa vie-vivre-lacher prise

Et maintenant, comment démarrer le lâcher prise ?

Le fait de lâcher prise peut sembler effrayant et inconfortable, mais c'est un palier nécessaire et puissant du développement personnel. La vie est trop courte pour ne pas en profiter. Alors, jetez un coup d'œil honnête et authentique sur votre vie et déterminez les domaines où le lâcher-prise va vous aider ; vous serez étonné des choses merveilleuses qui vous attendent lorsque vous créerez l'espace pour les laisser entrer dans votre vie.

La prochaine fois que vous éprouverez de la colère ou du ressentiment envers quelqu'un d'autre, essayez de lui témoigner compassion et empathie.
Au lieu de devenir rancunier, haineux ou frustré, soyez une personne plus grande et pratiquez la gentillesse et la bienveillance, cela vous aidera à vous débarrasser de vos sentiments négatifs, de votre ressentiment et de ce fait, à vous sentir plus positif et à l'aise.
Des études montrent que « passer du temps chaque jour à cultiver une attitude de compassion favorise le bonheur et la satisfaction de la vie et aide à la rendre plus naturelle pour les enfants et les adultes ».

Qu'il s'agisse de libérer une relation, un but, un rêve ou même notre santé, le besoin de lâcher prise est une expérience humaine universelle et de santé publique !

Décidez dès maintenant
de laisser tomber les gens ou les choses qui ne vous apportent plus rien de positif. L'espace mental et physique que nous créons en abandonnant des choses qui appartiennent à notre passé nous donne l'option de remplir l'espace avec quelque chose de nouveau, à accueillir le changement.
A partir de maintenant faites-vous cette promesse ,

foutez vous la paix-lâcher prise-développement personnel
Je décide de lâcher prise et de créer l'énergie et l'espace en mon être et autour de moi, pour de meilleures choses plus positives, des nouvelles amitiés, des relations amoureuses, la croissance personnelle et professionnelle, le bonheur et la positivité, je décide à cet instant « de me ficher la paix »

 

Découvrez nos bijoux en pierres de Rhodonite et Howlite blanche, les pierres du lâcher prise !

 

Nos autres articles


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.

Restons connectés